subtitles for the silent versions

by half asleep

/
1.
05:22
2.
04:07
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
04:35
10.
11.
12.
13.

about

To buy the cd / vinyl version of the album, see: humptydumptyrecs.bandcamp.com/album/subtitles-for-the-silent-versions
or
www.weareunique.fr/shop/albums/half-asleep-subtitles-for-the-silent-versions_35.html

« Constamment entre ombre et lumière, entre une infinie délicatesse et une émotion vibrante, les treize morceaux sont autant de facettes d'une œuvre qui fascine à bien des égards. Half Asleep ne rentre dans aucun moule bien défini. Ce n'est ni de la chanson, ni réellement du folk : [le disque offre] de grandes plages faites d'un mystère bien réel » (L’Oreille de Moscou)

« Musicalement, les compositions sont remarquables et d'une diversité à toute épreuve rappelant aussi bien l'acid folk progressif barré made in UK à la Comus, que le free de Patty Waters ou les prouesses techniques de Chopin. […] Un très beau disque, à l'écriture lumineuse, dont la pierre angulaire est l'étonnant "For God's Sake Let Them Go!", d'une artiste forcenée au potentiel de légende underground en devenir […] » (Sam Nolin – Froggy’s Delight)

“Half Asleep came, saw, did not even bother, but pulverized the competition to barely more than a vague memory. This kind of idiosyncratic albums is extremely rare and should be cherished proportionately. 'Subtitles for the Silent Versions' is an unabashed masterpiece, point.” (Laurent Mertens - www.digg.be)

« J'aime cette musique, parce qu'elle n'a pas peur d'affronter les zones d'ombre, qu'elle le fait avec pudeur et en même temps avec une détermination calme. De là sa beauté vraie, essentielle. [...] Parce que l'humanité est là, dans les souffles et les timbres, la retenue et les élans, le soin attentif aux détails d'accompagnement, loin des artefacts et des recettes. Un des grands disques de 2011 » (Dionys – Inactuelles)

« Riche et intense, le quatrième album somptueux d'une Belge insaisissable » (JD Beauvallet - Les inrocks)

“Subtitles For The Silent Versions is geen instant verteerbare plaat. De songs zijn op alle niveaus -- tekst, structuur, muzikale inkleuring -- voorzien van de nodige uitdagingen en zullen dan ook geconcentreerde beluisteringen vergen. Wie er dat voor over heeft, die hoort hier een enorm getalenteerde artiest aan het werk, die nu al gerekend mag worden door onze meest opmerkelijke singer-songwriters.” (Guy Peters – www.goddeau.com)

« Dans les faits, ce sont de beaux accords mineurs déclinés en arpèges, une production brutale qui souffle et qui râle et ne s’interdit pas les escaliers insalubres (c’est un compliment). C’est une jeune femme, Valérie Leclercq, s’appuyant à bras nus sur le piano et qui s’ensorcelle en murmurant des formules magiques (et qui parfois, haussant soudainement le ton, les fracasse à nos tronches en imprécations nerveuses). Qui tricote en ferventes harmonies vocales cette rhétorique de l’effroi que nous pensions bien connaître depuis les grandes peurs partagées de Nico. Au moins. Eh bien tout ça, figurez-vous, bien qu’œuvre au noir absolument, fabrique surtout du désir bien vif et bien rouge et le communique avec vigueur. Car jamais Valérie Leclercq n’a l’air de sangloter dans le microphone-confessionnal, la grammaire éculée d’un folklore gothico-machin (on en a vu d’autres…). Non, Valérie Leclercq, âme tempétueuse certes mais femme d’appétits et de longs cours, se tient tout du long au croisement de forces contraires qu’elle accueille et redistribue à ses compagnons de jeu dans un chatoiement de nuances sombres et combien excitantes. De son penchant pour les spectres et de la connaissance par les gouffres, elle trace un sinueux parcours jonché de cadavres mystérieux, de miracles et de résurrections, comme dans un conte merveilleux, exactement. Et tout à la joie des péripéties nombreuses, nous, auditeurs, nous comprenons ceci : que Valérie Leclercq n’est pas une pleureuse de plus mais bel et bien une aventurière de première grandeur. » (Sing sing – L’Oreille Absolue)

credits

released November 1, 2011

license

all rights reserved

tags

about

half asleep Brussels, Belgium

Half asleep is the solo project of Belgian musician and singer-songwriter Valérie Leclercq

contact / help

Contact half asleep

Streaming and
Download help

If you like half asleep, you may also like: